Rechercher
  • Pascal Mélaine

Aucun salaire ne vaut votre santé mentale.


Notre bien-être devrait être notre priorité. Mais la société dans laquelle nous vivons nous amène souvent à inverser nos priorités d’une manière qui peut sérieusement affecter notre qualité de vie et notre santé physique, mentale et émotionnelle.


D’après Santé publique France, environ 30 000 personnes seraient touchées en France, mais d’autres sources évaluent ce chiffre à bien plus. – Dans la D’après la classification internationale des maladies, l’épuisement professionnel, est considéré comme un «phénomène lié au travail» cependant le travail ne serait pas le seul responsable. En 2004, Statistique Canada rapportait que 800000 Québécois étaient atteints d’épuisement professionnel.


Avec le coût de la vie qui augmente et les factures qui s’accumulent, nous sommes de plus en plus soucieux de travailler, de gagner un salaire pour subvenir à nos besoins et à ceux de nos familles, et à cause de ça, de nombreux éléments fondamentaux de la vie sont laissés de côté.


Nous passons de nombreuses heures chaque jour à nous consacrer à une entreprise, ou à travailler pour nous, réduisant notre temps de déjeuner, de repos et de connexion avec la famille en faveur de nos emplois et, la plupart du temps, nous ne pensons même pas à quel point cela peut nous affecter.


Aucun salaire ne vaut votre santé mentale.


Bien sûr, de nombreuses personnes ne peuvent pas se permettre de travailler peu car elles sont responsables de leur domicile et doivent subvenir aux besoins de toute la famille.


Cependant, même dans ces cas, il doit y avoir un équilibre entre le travail et le repos, car nos vies sont bien plus que cette vie quotidienne stressante.


Lorsque nous passons trop de temps à lutter pour un travail et que nous ne faisons rien pour nous-mêmes, un sport, une marche, une ballade, même du temps de repos, nous épuisons progressivement notre santé jusqu’à ce qu’elle atteigne un niveau irrécupérable.


De plus en plus de personnes souffrent de stress post-traumatique, de fatigue extrême, de problèmes alimentaires, de difficultés relationnelles avec leur entourage, et tout cela est le résultat d’une journée de travail très épuisante, qui ne laisse pas le temps de vivre et d’effectuer des activités qui vous rendent vraiment heureux.


Si vous sentez que vous êtes dans cette situation, comprenez une chose:


Aucun salaire ne vaut votre santé mentale, aucun avantage à la fin du mois ne l’emporte sur l’usure que vous avez chaque jour anéantissant votre énergie et votre joie de vivre dans un endroit qui vous fait sentir mal.

Si votre seule alternative est de garder le même emploi, trouvez quelque chose de positif pour équilibrer votre vie, car si tout dans votre vie quotidienne est stressant et épuisant, il viendra un moment où vous échouerez, et les résultats seront beaucoup plus graves qu’une réadaptation que vous pouvez commencer dès maintenant.



Votre travail est une partie importante de votre vie, mais ce n’est pas votre vie. Il y a bien plus que cela: la famille, le bonheur, la santé, les amis. Ne permettez pas au travail de prendre tout l’espace dans votre esprit et d’aspirer votre bonheur.


Rien ne compense un esprit épuisé et un cœur malheureux. Votre travail se poursuivra, même sans vous, avec quelqu’un d’autre à votre place.


Investissez au maximum de votre personne et où vous êtes vraiment essentiel, ainsi vous saurez que vous ne perdez pas votre temps ou votre vie.


Nous pouvons décrocher un autre emploi, mais une mauvaise santé est beaucoup plus difficile à récupérer. Alors, souvenez-vous toujours de prendre soin de vous d’abord, car ce n’est qu’alors que vous pourrez vivre une vie meilleure.


Source : Sain et Naturel

​© 2016 - Pascal Mélaine -